22 août 2016

L'Herbe bleue

L'Herbe bleue - Beatrice Sparks


Année de sortie: 1971
Collection: France Loisir
Genre: Young adult
Nombre de pages: 219
Résumé: "L'herbe bleue" est le journal intime d'une jeune droguée de quinze ans.

Cet ouvrage ne prétend pas décrire le monde de la drogue chez les jeunes. Il n'apporte aucune solution à ce problème. C'est une chronique personnelle, spécifique, qui, en tant que telle, permettra peut-être de comprendre un peu l'univers de plus en plus compliqué dans lequel nous vivons.

Les noms, les dates, les lieux et certains événements ont été changés, selon le désir de toutes les personnes mêlées à ce récit.

Mon avis:

1,5/5

L'Herbe bleue, (titre original: « Go Ask Alice ») est un livre publié de manière anonyme en 1971, sous la forme du journal intime d'une adolescente de quinze ans. La traduction française n'a eu lieu qu'en 1972 par France-Marie Watkins. Ce n'est que quelques années après que la psychologue mormone Beatrice Sparks reconnaît l'avoir écrit, en se basant sur la vie d'une de ses patientes, tout en y rajoutant des événements fictifs. Mais cela, je ne l'ai su qu'après ma lecture, donc cela n'a pas influencé mon avis.

L'histoire est celle d'une adolescente de quinze ans timide et mal dans sa peau. Pendant une soirée, elle prend sa première drogue à son insu lors d'un jeu qu'elle ne comprend pas: En effet, sur dix des quatorze verres de soda se trouve du LSD. La protagoniste, malgré le «voyage» extraordinaire que lui as procuré la drogue, est d'abord effrayée et jure de ne plus y toucher. Malheureusement, elle va très vite tomber dans la dépendance. Elle va donc essayer différents types de drogues, jusqu'à quitter ses parents, et vendre sa «came» à la sortie des écoles.

Ce livre poignant se lit d'une traite. Le style est simple, fluide. La protagoniste écrit dans son journal sans tabou, décrivant ses ressentis, ses incompréhensions… Si à certains moments elle semble lucide, à d'autres elle délire totalement.

En revanche, ce livre est très puritain, homophobe, sexiste...

J'ai été déçue par certaines choses. Ca manque de réalisme. Par exemple, elle fini par prendre de la drogue tous les jours au point de ne plus pouvoir s'arrêter, puis arrête totalement d'en prendre et se comporte normalement, sans ressentir le moindre manque. Bien sûr, après, elle va retomber dedans alors que pourtant elle aurait pu tout cesser définitivement.

Elle est toujours dans les deux extrêmes, surtout avec sa famille. Elle la déteste, puis elle l'adore. Elle les abandonne et change de pays, puis ne veut plus les quitter. Elle trouve que la drogue c'est génial, puis c'est horrible.

D'ailleurs, sa fugue, parlons-en. D'accord, je veux bien savoir qu'on est en 1971, mais quand même... L'adolescente a quinze ans, uniquement quinze ans, et tout le monde trouve ça normal qu'elle parte dans un autre pays avec une autre adolescente d'un an son ainée. Ses parents ne cherchent pas à la retrouver. Ces derniers ne cherchent même pas à l'aider même quand ils apprennent que leur fille se drogue.

En outre, l'adolescente aurait soit disant vendu de la drogue à la sortie de la primaire. Certes, j'ai déjà vu des enfants de 9/10 ans la cigarette à la main, mais de là à prendre la même drogue que la protagoniste, il ne faut pas exagérer non plus.

On voit bien que ce livre est une fiction écrite par une personne qui ne connaissait rien à la drogue. Ce livre n'est pas réel, et j'ai été déçue.

*SPOILER* NE LISEZ PAS SI VOUS NE VOULEZ PAS ETRE SPOILE.
A la fin, je suis restée sur ma faim. La protagoniste dit vraiment stop à la drogue, exprime le désir de se comporter comme une adulte, abandonne également d'écrire son journal car elle trouve cela puéril et... elle meurt. Pourquoi? On ne sait pas. Dans l'épilogue, on dit qu'elle a fait une surdose. Ah d'accord.
*FIN DU SPOIL*

Bref, une grosse déception.

Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire