19 oct. 2016

Le Don du Loup

Le Don du Loup - Anne Rice


Année de sortie: 2013
Collection: Michel Lafon
Genre: Fantastique
Nombre de pages: 400
Résumé: Lorsqu’une mystérieuse propriétaire demande au journaliste Reuben Golding d’écrire un article sur sa demeure isolée, ce dernier n’imagine pas un instant que cette courte mission l’amènera à se faire attaquer et mordre par une étrange bête tapie dans les ténèbres. Ce simple événement va provoquer une métamorphose à la fois terrifiante et envoûtante qui révélera aux yeux de Reuben un monde invisible et inconnu. Pourquoi a-t-il reçu ce don du loup ? Sa nature est-elle bonne ou maléfique ? Et est-il seul à vivre cette expérience surréaliste ?

Mon avis:

4/5

J'ai déjà lu "Le Sortilège de Babylone" de cette auteur, et j'avais hâte de lire ce livre, je voulais voir si Rice se débrouillait aussi bien avec les loups-garou. En me baladant dans une librairie vendant des livres d'occasion, je l'ai vu. Il était à 7€ au lieu de 20,50€, il était en tellement bon état qu'il semble neuf, alors je n'ai pas attendu plus longtemps pour l'acheter !
Nous retrouvons donc Reuben Golding, jeune journaliste envoyé par le San Francisco Observer pour faire un article sur une maison familiale en vente. Il est aussitôt charmé par la propriétaire de la maison, Marchent Nideck. Une nuit idyllique qui se termine avec violence, puis un meurtre. Reuben s'en sort mortellement blessé, et il est mordu par un loup. Suite à sa guérison rapide et miraculeuse, nous assistons à la transformation du jeune homme.
Ce livre est très différent du Sortilège de Babylone, même si le style et l'univers si particuliers d'Anne Rice sont bien présents. Les personnages sont travaillés, les descriptions et les décors soignés... J'ai passé un bon moment avec ce livre.

Le mythe du loup-garou revisité, et bon sang, cette originalité m'a fait un bien fou. Si les loups-garous classiques tuent pour le plaisir de tuer, Reuben décide de se servir de ce "don" pour tuer les meurtriers et autres personnes tout aussi banales, son don lui permettant de déceler le mal chez autrui.
Le début du livre est très long, ce n'est vraiment que de la description, de la description, et de la description. J'ai eu du mal, mais après le premier meurtre, tout va mieux ! Le rythme est finement mené par l'auteure, et entre révélation et action, la fin du livre arrive très rapidement.
Ce livre se dévore. Il soulève les questions sur le bien et le mal, sur la limite entre les deux, sur l'identité... Les recherches de l'auteure se ressentent, encore une fois : beaucoup de recherches sur l'immortalité, sur l'âme, cela m'a vraiment fait plaisir !
Cependant, je n'ai pas accroché aux histoires d'amour du protagoniste. Un coup il sort avec une femme, avant de s'amouracher d'une autre, et de laisser la première à son meilleur amie. Lorsque la seconde meurt, il part dans les bras d'une troisième... C'était assez fouillis, et je m'attendais à mieux d'Anne Rice.

Pour finir, même si je l'ai trouvé moins bonne que le Sortilège de Babylone, j'ai passé un agréable moment à le lire.

Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire