19 janv. 2017

Le vengeur des catacombes

Le vengeur des catacombes - P.J. Lambert


Année de sortie: 2007
Collection: Fayard
Genre: Policier
Nombre de pages: 440
Résumé: Des bas-fonds de Paris aux tréfonds de l'âme humaine ! Des catacombes aux procès de délinquants sexuels, un journaliste bon vivant s'invite dans les couloirs du " 36 ".

Irrévérencieux et truculent, il aime bien la police quand elle est efficace, et certains de ses membres quand ils sont féminins. L'intrigue tire ici sa force des liens de respect et de connivence tissés entre policiers et journalistes. En dépit du ton badin, la bonne et la mauvaise conscience de la société finiront par remonter en surface.
•••

Mon avis:

3,5/5

J'étais à l'internat et je venais de finir tous les livres que j'avais emporté. Je n'avais donc plus aucun bouquin à lire, et une amie qui m'a prêté celui-ci. Je ne le connaissais pas avant, n'en avais même jamais entendu parler.

J'adore les catacombes de Paris. Je ne parle pas de celles visitables normalement, dont les crânes et ossements sont bien empilés, le tout bien propres... mais bien celles qui sont normalement interdites, ce dédale de galerie qui fait environ 280km sous Paris. Tellement d'inconnus et de mystères! C'est ce qui m'a poussé à lire ce livre, juste pour l'évocation de ces bas-fonds dans le résumé.

Je m'y attendais, l'auteur ne parle des catacombes que pendant quelques pages, puisqu'on a retrouvé deux corps à l'intérieur. Or, leur identification va se révéler difficile. Un journaliste d'investigation, David Meyer, et ami du commissaire va également s'intéresser à l'enquête.

La couverture reste simple, fidèle au genre de l'œuvre. Et bien entendu, le bandeau "Prix du quai des orfèvres 2008" qui incite à la lecture. Pour ceux qui ne connaissent pas ce prix, le jury est composé de vingt-deux membres et présidé par le directeur de la police judiciaire. C'est tout simplement le prix du meilleur manuscrit policier entre tous les manuscrits participants.

Le style d'écriture est rapide, avec une pointe d'humour (même si certains passages qui se veulent drôles finissent souvent par un magistral fail), surtout avec le personnage de David. J'ai senti que l'auteur avait travaillé le côté enquête, y incorporant des détails qui rendent le tout réaliste.

Je pense que le suspense aurait pu être mieux travaillé cependant. L'histoire choisie aurait pu être différemment racontée, et certains moments allaient malheureusement trop vite.

Quant aux personnages, ils sont caricaturaux par moment. David Meyer, le pseudo-romantique qui va bien entendu s'enticher de la belle capitaine courageuse... Hum... mouais. Je ne me suis pas attachée tant que cela aux personnages, je suis restée neutre vis à vis de ces derniers.

L'histoire est divisée en deux points de vue: soit celui à la troisième personne, ou celui à la première personne avec un David qui ne cesse de se jeter des fleurs ! D'accord, je veux bien qu'il soit quelque peu égocentrique, mais là ! Cela m'a fait pensé aux histoires clichées de Wattpad, où le ou la protagoniste commence par se décrire entièrement mais bien entendu uniquement de manière méliorative ! Au final, David a fini par m'énerver, certains détails étaient vraiment de trop, et comme dit plus tôt, certaines touches d'humour sont tout simplement tombées à plat.

Au début de l'enquête, nous ne savons rien. Ce n'est qu'au fur et à mesure de l'histoire que tout s'éclaire. Le suspense n'était cependant pas vraiment présent, il y avait beaucoup de passages qui auraient pu être supprimé car ils ne servaient strictement à rien.

Au final, un livre qui se lit rapidement; une bonne lecture malgré des catacombes peu ou mal décrites; des personnages plats voire caricaturaux par moment; la partie policier et enquête très travaillée; une histoire intéressante riche de détails qui apportent du réalisme, et d'autres qui sont inutiles.

Je reste neutre vis-à-vis de la recommandation. Si ce livre vous intéresse vraiment, lisez-le. Sinon, passez votre chemin, vous ne le regretterez pas non plus, croyez-moi.

Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Extrait:

"Imaginez des dentelles de pierre délicatement posées sur un gros morceau de gruyère et vous aurez une idée de ce qu'est réellement Paris !"

" - Il ne s'agit pas de catacombes mais de carrières, dans le cas qui nous intéresse, précisa-t-il. 
- Quelle différence ? 
- A Paris, il n'existe pas vraiment de catacombes, au sens romain du terme. Là où l'on trouve des ossements, il s'agit plutôt d'un four-tout, d'un débarras. D'anciennes galeries ou carrières ont été utilisées pour se débarrasser des corps qui encombraient les cimetières de la ville, lorsque ceux-ci ont été pleins, au risque de déborder sur les vivants... Un problème de salubrité publique avant tout. Ce premier cimetière a été, si je me souviens bien de mes leçons, celui des Innocents dont les ossements se trouvent maintenant sous la place Denfert-Rochereau."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire