30 janv. 2017

Plus fort que la haine

Plus fort que la haine - Tim Guénard


Année de sortie: 1999
Collection: France Loisirs
Genre: Témoignage
Nombre de pages: 271
Résumé: «Ma vie est aussi cabossée que mon visage. Mon nez, à lui seul, compte vingt-sept fractures. Vingt-trois proviennent de la boxe ; quatre de mon père. Les coups les plus violents, je les ai reçus de celui qui aurait dû me prendre par la main et me dire "je t'aime"».

Tim est une «mauvaise graine». Abandonné par sa mère et battu à mort par son père, il devient à 5 ans un enfant de l'Assistance. De familles d'accueil en maisons de correction, de brutalités en humiliations, il apprend la violence et la haine. Pourtant, son immense soif de liberté et d'amour l'entraînera dans les rues de Paris, au hasard des rencontres, à la recherche d'une humanité perdue et d'un accès au bonheur... Poignant témoignage d'une enfance dévastée, cet ouvrage est aussi un magnifique éloge de l'amour, du pardon et de la vie.

Mon avis:

Je n'avais pas entendu parler de ce livre avant qu'une amie ne me le prête. Étant donné que j'adore les témoignages en tous genres, et que le résumé m'interpellait, je l'ai de suite commencé. L'édition que j'ai eu entre les mains est la dernière sortie, à savoir «J'ai lu», sorti en 2011. Il fait 222 pages.

La couverture est donc, je pense, une photo de Tim enfant. Une couverture simple mais qui respire bien le genre du témoignage... J'ai l'impression que toutes les couvertures de témoignages se ressemblent à force...

On retrouve donc le jeune Tim, abandonné par sa mère alors qu'il n'avait que trois ans. Alors âgée de 19 ans, alors qu'elle aurait dû lui donner de l'amour, elle l'attache à un poteau, seul, et s'éloigne. Il ne se rappelle rien de sa mère, hormis la couleur de ses bottes: blanches. Il va donc vivre chez son père, et c'est là que l'horreur commence: Son père, alcoolique, va battre régulièrement l'enfant, pour aucune raison. Tim a également une belle-mère, mais celle-ci le méprise. Le petit subira fracture sur fracture, son père et sa belle-mère le font dormir dehors dans la niche du chien, ils l'affament...

Un jour, alors qu'il est à l'hôpital à cause de ses blessures, il avoue à une assistante sociale qui lui a causé ça. Elle arrive chez lui, et voit dans quelles circonstances grandi Tim, et décide de l'emmener... mais le jour d'après. La dernière nuit avant son départ, son père se déchaîne sur l'enfant, et le pauvre passera plus d'une année à l'hôpital pour se remettre de ses blessures.
 Il sera ensuite envoyé dans une famille aimante, où il connaîtra l'amour et la paix. Mais à cause d'une erreur, il est envoyé en maison de correction. Il décide de prendre sa vie en main, il s'enfuit, et va d'abord vivre avec des prostituées, avec des brigands...
Il a vécu des choses pendant son enfance et son adolescence, des choses que aucun enfant de son âge ne devrait vivre.

Tim m'a vraiment émue. Au fil des pages, il grandit, s'affirme, gagne en maturité, se durcit... Tout en gardant une part d'humanité. Il a fait face à tellement d'atrocités... c'est inimaginable. 

Une lecture horrible, j'ai du plusieurs fois refermer le livre, mais une lecture à lire. Ce livre m'a fait me poser de nombreuses questions. Ce livre est une lueur d'espoir.

L'auteur a écrit ce livre, apaisé malgré les horreurs qu'il narre. C'est d'autant plus touchant.

Je le recommande.

 Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire