8 juin 2018

Kafka, Tome 2: Les héritiers, de Xavier Amet.




RISQUE DE SPOIL TOME 1 : L'EVEIL.
Année de sortie: 2017 | Pages: 552
Edition: Autoédité | Genre: Fantastique / Thriller.

Résumé
:  « Jusqu'à ma rencontre avec Raven, j'avais cherché ma place dans ce monde. Qui j'étais, ce que j'étais et quel était mon rôle ici-bas. Le monde était absurde, insipide et chiant à souhait jusqu'alors et depuis... il l'était toujours autant, mais je devais composer avec une nouvelle variable : mon âme de Berserker !
Pendant les trois mois qui suivirent notre combat au jardin des Tuileries, je découvris qu'il n'était pas tout de savoir qui j'étais. Encore me fallait-il pouvoir composer avec ma nature profonde, une fois ce but atteint.
Traqué par les Kùhergos et les flics, je replongeai dans cette guerre en quête de réponses tout en cherchant à dompter mon Berserk, tandis que mes pas me conduisaient inexorablement à New York…
La saga fantastique Kafka poursuit sa fresque, urbaine et sociale, à travers un second tome au rythme intense et haletant. Découvrez davantage son univers ainsi que le fil rouge de son histoire. Poursuivant sa quête d'identité, le personnage central voit sa psychologie et ses capacités évoluer, au gré d'une intrigue mondiale où mythes et légendes sont revisités. »

-Coup de cœur 2018-
Ma note: 5/5


Avant la critique, j'aimerais remercier une nouvelle fois Xavier Amet pour l'envoi de cette petite pépite dans le cadre d'un partenariat. J'ai donc reçu ce livre dédicacé avec deux marques pages, une grande image de la couverture de Kafka. Le livre est d'une qualité égale à celle du tome 1, à savoir une couverture douce, des pages épaisses -et il sent bon.

Comme vous avez dû vous en douter, je sors d'une panne de lecture assez conséquente, et pour me redonner goût aux livres, j'ai voulu partir sur une valeur sûre... et Kafka s'est imposé !

Nous retrouvons donc le protagoniste haut en couleur du tome 1 dans un second livre encore plus incroyable que le précédent. Trois mois après la mort d'un personnage phare, il trouve refuge chez une connaissance. Bien sûr, tout s'accélère très vite, quittant les paysages français pour la frénésie de New York. Ce livre est une suite parfaite, que ce soit les thèmes survolés précédemment qui sont réellement approfondi que la découverte de nouvelles "espèces", comme le mythe du loup-garou à son tour revisité.

Le rythme toujours plus haletant, le jemenfoutisme ou les réflexions décalées du personnage qui m'a fait explosé de rire à plusieurs reprises, j'ai tout simplement adoré. J'ai eu un vrai sentiment de manque en refermant le livre, qui, malgré ma panne, s'est fini un peu trop vite pour moi.

Je ne développerai pas mes ressentis vis à vis des personnages comme je l'avais fait dans ma chronique du premier tome, car au final tous sont égaux à eux-même. En tout cas, Kafka fait parti de mes protagonistes préférés (avec Azriel du Sortilège de Babylone d'Anne Rice, Ramsès de Christian Jack ou Ezio Auditore d'Assassin's Creed).

Les points négatifs que j'avais relevé dans mon ancienne chronique ont entièrement disparu. J'ai eu cependant un peu de mal avec certaines scènes de combat dont les détails sont parfois trop développés, mais je me suis vite habitué et à la fin cela ne me dérangeait plus.

Les QR codes sont toujours dispersés çà et là dans les chapitres. Les deux dessins sont vraiment magnifiques (surtout la gare).

En bref, ce livre est une véritable pépite, un énorme coup de cœur pour ma part. J'ai vraiment hâte de pouvoir lire le tome 3 ! Et encore merci à Xavier Amet pour sa gentillesse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire